Ne quittez pas votre domicile précipitamment

Papa

logo

Maman

osez

la "garde" alternée !

Ne quittez pas votre domicile avant d'avoir vu le juge !

ne pas quitter son domicile pour obtenir la garde alternee

Que vous soyez à l'initiative de la séparation, que vous la subissiez ou qu'elle soit décidée d'un commun accord, la séparation est un facteur d'émotions intenses qui vont de  la colère à la culpabilité. La colère pousse à partir en claquant la porte ou, au contraire, à utiliser les enfants comme moyen de rétorsion. La culpabilité peut conduire à se sentir moins légitime que l'autre parent, à tenir des raisonnements hâtifs comme "ils seront mieux avec elle/lui" ou bien "j'ai fait cette maison pour eux, ils y seront mieux qu'avec moi". Le parent qui part, surtout s'il laisse ses enfants derrière lui, sera fortement handicapé dans sa demande de garde alternée.

Ne prenez jamais de décision hâtive concernant le logement et la garde des enfants. La procédure de divorce est toujours longue et vos choix ou non-choix engageront votre vie et celle de vos enfants pour longtemps. Prenez le temps de vous poser les bonnes questions, de définir vos objectifs et réfléchissez ensuite aux moyens d'y arriver. Sur un plan très pratique, ne claquez pas la porte du domicile conjugal au risque de réduire considérablement vos chances de justifier d'une garde alternée auprès du juge (et de devoir, de surcroît, subir un divorce pour abandon du domicile conjugal). Prenez sur vous, restez chez vous (et donc auprès des enfants) aussi longtemps que vous le pourrez. Quel que soit son sexe et quels que soient les motifs de la séparation, aucun parent n'est plus légitime que l'autre à rester dans le domicile familial sauf, évidemment, en cas de violence faite au conjoint ou aux enfants. Dans ce cas précis, une procédure d'urgence auprès du Juge aux Affaires Familiales peut conduire à expulser le parent violent.

Si vous avez pour habitude d'accompagner vos enfants à l'école chaque matin, continuez à le faire ! Vous trouverez de l'énergie dans leurs regards, dans la main qu'ils vous donnent. Votre place est auprès d'eux, particulièrement dans ces moments difficiles. C'est une fois l'audience de conciliation passée que vous pourrez quitter le domicile si tel est votre souhait, et vous aurez mis ce temps à profit pour accompagner vos enfants et réunir les conditions nécessaires à une garde alternée.  S'il est trop tard, que vous avez déjà quitté le domicile familial, continuez à vous occuper de vos enfants, ne cédez pas votre place !

Osez la Garde Alternée !


La résidence en alternance (couramment appelée garde alternée) : comment l'obtenir dans le cadre d'une séparation ou d'un divorce quand l'autre parent s'y oppose et comment la vivre au mieux dans l'intérêt des enfants.


Un site Web hébergé par one.com (www.one.com)


Les informations juridiques présentes sur ce site sont issues de la propre analyse et compréhension de l'auteur, elle sont fournies sans garantie et peuvent être vérifiées sur www.legifrance.gouv.fr


Les images proviennent de Pixabay et sont libres de droits (www.pixabay.com)