N'écoutez que vous et vos enfants

Papa

logo

Maman

osez

la "garde" alternée !

N'écoutez pas les mauvaises langues !

La séparation, surtout si elle est conflictuelle, s'apparente à une fenêtre que l'on aurait ouverte sur votre vie et où s'immiscent tous les autres : la société, les "amis", la famille ... Cependant, combien d'enfants vivent dans des foyers où leurs deux parents sont présents mais où ils ne reçoivent pas le dixième du soin que vous porteriez aux vôtres en garde alternée ? D'ailleurs, depuis 2016, lorsque des parents choisissent le divorce amiable, le sort des enfants n'est plus examiné par le juge. Qui se préoccupe du quotidien de ces enfants ? Personne ... tant que les parents sont d'accord.

Que le juge analyse votre vie et votre projet de vie au motif que les intérêts de vos enfants doivent être protégés est plutôt normal. Rappelez-vous d'ailleurs que la justice n'est pas responsable de ce combat qui vous est imposé par l'autre parent, elle est là pour vous permettre de défendre vos doits et ceux de vos enfants. En revanche, que d'autres vous expliquent que vous allez faire le malheur de vos enfants est inadmissible. Inadmissible, mais constant. Il y aura forcément cet ami ou ce parent qui vous dira "les enfants seront mieux avec leur mère" ou bien "il est trop petit pour être trimbalé d'une maison à une autre comme un SDF" ou encore "tu aimerais devoir faire tes valises toutes les semaines ?".  Vous entendrez des formules aussi lapidaires que "qui a deux maisons perd la raison !". Cette phrase a été inventée par le cinéaste Eric Rohmer qui n'est ni psychologue ni neuropédiatre, pour les besoins d'un film. La voici dans sa forme complète : "Qui a deux femmes perd son âme, qui a deux maisons perd sa raison". Cette phrase s'applique à des adultes pris dans un dilemme amoureux et c'est un contre-emploi totalement idiot que de l'appliquer à des enfants qui ont, par définition, deux sources légitimes d'amour parental. C'est surtout un incroyable paradoxe que de l'opposer à des adultes en cours de séparation et qui - justement - assument les choix relatifs à leur vie amoureuse.

ne pas ecouter ceux qui critiquent la garde alternee

La pression sociétale peut aussi conduire une femme à s'opposer à la garde alternée qui, dans certains milieux, est vue comme une remise en cause infâmante de son rôle de mère et la garde exclusive par la mère une juste condamnation tacite d'un mari éventuellement fautif. La garde des enfants attribuée à l'époux "innocent" est une logique qui a disparu au siècle dernier ! Il est certainement utile de mentionner également cette idée fausse selon laquelle la garde alternée est un moyen d'échapper au versement d'une pension alimentaire. En effet, de fortes disparités de revenu ou la prise en charge des dépenses par un seul parent justifient le versement d'une pension alimentaire, même en cas de garde alternée.

Ne croyez qu'en vous-même et en ceux qui vous soutiennent sans réserves. Quelles que soient les pressions externes que vous subissez, qui connaît vos enfants mieux que vous ? Personne. Qui connait les ressources que vous êtes capable de déployer mieux que vous-même ? Personne. Par ailleurs, qui a eu la force de se séparer de son conjoint et de reprendre son destin en main quand bien d'autres, par lâcheté ou par paresse, ne l'ont pas fait  ?

Osez la Garde Alternée !


La résidence en alternance (couramment appelée garde alternée) : comment l'obtenir dans le cadre d'une séparation ou d'un divorce quand l'autre parent s'y oppose et comment la vivre au mieux dans l'intérêt des enfants.


Un site Web hébergé par one.com (www.one.com)


Les informations juridiques présentes sur ce site sont issues de la propre analyse et compréhension de l'auteur, elle sont fournies sans garantie et peuvent être vérifiées sur www.legifrance.gouv.fr


Les images proviennent de Pixabay et sont libres de droits (www.pixabay.com)